Publié le 23 Octobre 2015

En ce mois d'octobre il est temps de penser à une petite cure de changement de saison afin de préparer l'hiver.
   
Chaque changement de saison oblige l’organisme à s’adapter à de nouvelles conditions de vie: la température ambiante, l’humidité, la luminosité, la durée du jour et de la nuit, les microbes environnants.
Cette adaptation s’effectue par la modification de nos sécrétions hormonales sous les influences extérieures. C’est à ce moment-là que les rhumes, les crises d’asthme ou de rhumatismes, les coups de déprime ou les allergies se multiplient.

 La cure détox opère un drainage des organes émonctoires, qui est une vraie réinitialisation saisonnière.
En fournissant à l’organisme une dose concentrée de nutriments provenant de fruits ou de légumes de saison, elle facilite cette adaptation hormonale et permet d’échapper à la fatigue et à la plupart de ces soucis de santé.  


       
Votre cure détox d’automne
En automne, il s'agit surtout de drainer vos reins, votre sang et vos articulations. Pour chasser la fatigue de l’automne et renforcer votre immunité avant l’hiver. C’est à l’automne que vos reins travaillent au maximum. Cette immense usine entretient le réseau des 60 km de capillaires chargés en continu d’éliminer vos toxines.
Ce qui est important c'est de choisir des aliments de saison, bio de préférence, et dans des menus idéalement végétariens : des fruits, des légumes et des céréales, assaisonnés et cuisinés à l’huile d’olive et aux herbes fraîches.
Les aliments de saison sont à haute densité nutritionnelle: riches en vitamines, oligo-éléments, enzymes, acides gras protecteurs, et pauvres en sucre, graisses saturées et polluants.
Les légumes de la cure d’automne: aubergines, champignons, chou, chou rouge, courgettes, épinards, oignons, poireaux, potiron, salades fraîches, feuilles de vigne…
Les fruits de la cure d’automne: raisin (idéal en cure monodiète c'est à dire que vous ne mangez que ça toute la journée, c'est très énergisant), poires, prunes, figues, mûres, myrtilles, amandes, noix, noisettes,…
Les aliments franchement à éviter: charcuterie, viandes grasses, fritures, pâtisseries à la crème, sucreries, sauces lourdes et grasses, produits chimiques, colorants, conserves, surgelés.
A éviter au maximum: la viande, le lait de vache, les sucres raffinés.
Tolérés à dose limitée: la volaille, le fromage blanc et les yaourts, le miel.
       
Si vous avez le nez qui coule, des maux de tête, inutile de vous jeter sur des produits chimiques. Laissez ces petits désagréments, liés au processus de désintoxication des émonctoires (notamment du poumon), disparaître tous seuls avec la cure.
S'oxygéner fait également partie de cette cure, profitez de ces magnifiques couleurs d'automne pour vous promener et faire des exercices respiratoires.

La gemmothérapie vous aide également, le genévrier, le romarin, le complexe dépuratif pour drainer et éliminer les toxines.
Les huiles essentielles comme le citron, la menthe poivrée, le romarin à verbénone sont de précieuses alliées pour nettoyer votre organisme.

Attention il ne faut pas être trop fatigué, ni malade pour entamer ce genre de cure !

 

Cure de détoxination d'automne

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Trucs - astuces - infos !

Repost0

Publié le 19 Octobre 2015

La châtaigne pensez y, elle est énergétique, alcalinisante, riche en potassium, magnésium, calcium, elle est reminéralisante et source de protéines végétales, sa composition particulière en acides aminés qui se caractérise par une richesse en lysine permet de l’associer avec une céréale pour optimiser naturellement un repas végétarien.
Elle est vraiment à mettre dans toutes les assiettes pour l'équilibre acido-basique. Ses glucides complexes sont excellents pour un bon transit, pour le cholestérol, aide la vésicule biliaire à évacuer les boues et calculs.
La châtaigne calme aussi les fringales de diabète.
Vous trouverez aussi de la farine de châtaigne pour faire vos gâteaux ou autres recettes.

La châtaigne

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Nutrition

Repost0

Publié le 18 Octobre 2015

Encore boudé ou méconnu le radis noir est pourtant apprécié depuis très longtemps pour ses vertus digestives. En effet il aide la vésicule biliaire à se décharger des encombrements (boues et calculs), qui pourrait permettre d'éviter parfois l'ablation de cet organe, pourtant essentiel à la digestion, si l'on en consommait régulièrement.
 

Pour pratiquer un bon nettoyage de la vésicule biliaire, il faurdrait en faire une cure, idéalement en jus à l'extracteur. Il est cependant très bon en salade ou cuit à la vapeur douce.

 

Il est également d'une redoutable efficacité si on en fait un sirop pour la toux. Ma grand mère m'en parlait souvent de ce remède.

 

Creuser le radis noir, y mettre du sucre de canne, bio de préférence et attendre qu'un sirop en sorte. Il fera des merveilles pour les toux persistantes et les désordres digestifs pour les enfants puisqu'avec le sucre il sera plus facile à ingérer.

 

D'autre part des études ont été faites qui mettraient en avant des propriétés anti inflammatoires et anticancéreux, dont 7 composés qui réduiraient l'inflammation et la prolifération des cellules cancéreuses in vitro.

 

Il contient en plus une dose intéressante de vitamine C et de potassium.

 

Le radis noir

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Trucs - astuces - infos !

Repost0

Publié le 16 Juin 2015

Nous arrivons dans la belle saison des fruits et pour les personnes souffrant de pathologies rhumatismales il est intéressant d'en regarder l'apport vitaminiques. La richesse des fruits permet de tamponner l'acidité des rhumatismes inflammatoires. Attention cependant à toujours consommer vos fruits en dehors des repas.
Ces fruits comibinés avec l'apport de chaleur, de soleil et une bonne hydratation aide à soulager les douleurs et les périodes de crises.


Ananas : contient des acides citrique, malique des vitamines, A, B, C, Mn, Fe, S, Mg et de la broméline.

Cassis : très riche en vitamine C, potassium et calcium et en propriétés anti-inflammatoires.

Cerise : richen en vitamine A, B, C en Fe, Ca, S, Mg, Zn, Cu, Mn, Co.

Citron : acides citrique et malique ; Fe Si, Mn ; vitmaines : B,C, PP et A.

Fraise : pour sa teneur en acide salicylique ; Fe, Si, Ca et I.

Framboise : riche en acide salicylique, citrique ; vitamine C

Groseille à maquereau : riche en acide malique, citrique ; en vitamines C et K ;  en Ca et Fe

Groseille rouge : riche en acides citrique et malique et en vitamine C.

Mûre sauvage : contient des acides isocitrique et malique et de la vitamine C

Myrtille : contient des acides citrique et malique ; des facteurs vitaminiques P

Poire : contient des vitamines : A, B, PP, C ; Ca, Mg, S, Zn, Cu, Fe, Mn, I, As.

Pomme : vitamines B, PP, C ; Si, Fe, S, Mn, Co.

Prune : vitlaines B ;Fe, Ca, Mg, K, Mn.

Raisin : vitamine A, B, C, PP ; Ca, Mg, Mn, Si, I, As.

Acide citrique : joue un role dans d'intermédiaire dans le métabolisme des organismes aérobies.

Acide malique : Cet acide est un des éléments entrant dans le mécanisme permettant d'extraire l'énergie des aliments. Sa fermentation par des bactéries permet également la production du vin, notamment rouge. L'absorption d'acide malique serait réputée pour diminuer les risques de calculs rénaux.
 

 

Les vitamines dans les fruits

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Repost0

Publié le 3 Mai 2015

Jolie découverte de cette huile essentielle, elle sent un peu comme le bois de rose, mais je le trouve plus douce.
Au niveau des propriétés c'est un melaleuca donc de la famille du tea tree, du niaouli. Elle associe l'activité du linalol et du cinéole, elle va donc avoir des effets anti-viral, anti-infectieu, anti spasmodique.
La rosalina va aussi aider à l'expectoration, on peut l'associer à l'eucalyptus radié et au ravintsara.
Je la trouve également très apaisante et notamment pour les petits en diffusion dans la chambre.
Donc on y va pour les rhumes, grippes, rhinites, pour désinfecter l'atmosphère.
Une goutte dans de l'aloé véra et dans une huile végétale pour l'effet régénérant et anti âge.
Au niveau énergétique, ça me semble évident de l'associer au chakra coeur.

 

Rosalina (Melaleuca Ericifolia)

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Les huiles essentielles

Repost0

Publié le 27 Mars 2015

Originaire de Madagascar, l'hélichryse bracteiferum est avant une huile essentielle antiseptique, positivante et très utile pour toute la sphère ORL, elle aide également à lutter contre les bronchites aiguës. C'est une bonne antivirale et antibactérienne.
Elle a aussi une action assainissante du cuir chevelu.

Attention elle n'a rien à voir avec l'hélichryse italienne ou immortelle (helichrysum italicum ssp seroticum) qui a des propriétés très différentes. Son prix l'est également, c'est aussi un moyen de les différencier. L'hélichryse italienne étant beaucoup plus onéreuse.




 

Hélichryse bracteiferum

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Les huiles essentielles

Repost0

Publié le 11 Mars 2015

Prenez vous dix minutes et respirez, écoutez et relachez toutes vos tensions...


 

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Vidéos

Repost0

Publié le 1 Février 2015

«En cas d'acidité excessive dans l'organisme, il est important de savoir ce qu'est l'acidité, quelles sont ses conséquences et quels sont les aliments au pouvoir acidifiant», explique le droguiste diplômé Urs Nussbaumer de Steinhausen (ZG). Un changement d'alimentation consistant à privilégier les éléments vitaux basiques (alcalins) permet de neutraliser durablement l'acidité. Un tel changement n'exige aucune restriction radicale ni aucune privation. Les recommandations liées à l'équilibre acido-basique se recoupent largement avec celles d'une alimentation saine et équilibrée: mangez beaucoup de fruits et légumes, mangez des céréales et des produits laitiers en quantité raisonnable et prenez garde aux graisses. Préférez les viandes maigres et le poisson. Buvez en quantité; une boisson basique idéale est le petit-lait, tiré de la fabrication du fromage. Il contient des sels minéraux aux effets régulateurs, des protéines et du lactose, qui exerce une action favorable sur la flore intestinale. Combiner judicieusement les aliments Pour soutenir le processus de neutralisation des acides, il faut veiller à combiner les aliments acidifiants, alcalinisants ou neutres de manière appropriée. Aidez-vous du tableau des aliments si vous ne connaissez pas les propriétés de certains aliments.

Ce tableau permet de vérifier quels aliments ont un pouvoir acidifiant ou alcalinisant, en fonction de l'indice PRAL. Cette valeur indique en milliéquivalent (mEq) le taux de pH de l'urine et les acides éliminés, en fonction des aliments consommés. Plus l'indice PRAL est bas (–), plus un aliment donné possède un effet alcalinisant. Plus le PRAL est élevé (+), plus un aliment forme des acides dans l'organisme. Quelques exemples: Les aliments suivants ont un pouvoir alcalinisant: les fruits séchés, les abricots, les bananes, les amandes, la laitue, les marrons, les épinards, le chou-fleur, le céleri, les pommes de terre, ainsi que la crème. En revanche, les douceurs, la charcuterie, les œufs, le fromage à pâte molle, les flocons, les pâtes et le séré sont acidifiants. Menu acide ou basique Voici deux exemples de menus: Après un tel repas, votre terrain sera acide: 120 g de viande de veau, 40 g de riz complet, 150 g de petits pois et 125 g séré aux fruits = 30,6 mEq d'acides en excès Après un tel repas, votre terrain sera basique: 150 g de cabillaud avec 2 pommes de terre, 150 g d'épinards et 125 g de yogourt aux fruits = 28,3 mEq de bases en excès Il n'est pas indispensable pour autant de veiller à l'équilibre acido-basique à chaque repas. Il est même permis de grignoter parfois. L'important est de préserver cet équilibre sur la durée, c'est-à-dire sur plusieurs semaines ou plusieurs mois. Lorsque l'alimentation ne fournit pas suffisamment d'éléments basiques (par exemple durant les jours de fête), on peut compléter par des comprimés basiques pour rétablir l'équilibre acido-basique. N’hésitez pas à demander conseil dans votre droguerie. Si votre corps risque de souffrir d’acidose ou si une hyperacidité s’est déjà installée, vous pouvez aider votre corps efficacement en bougeant régulièrement. En effet, une activité physique régulière a une influence positive sur l’équilibre acido-basique car l’apport supplémentaire en oxygène favorise la régulation de l’équilibre acido-basique.

Sources: «Tribune du droguiste» / «d-Inside» / IPEV Institut für Prävention und Ernährung, Ismaning Auteure: Flavia Kunz Rédaction: Nadja Mühlemann Traduction: Laurence Strasser

Cliquez sur le lien ci dessous pour obtenir le tableau des aliments alcalins :


http://vitagate.ch/sites/default/files/wem_files/Franzoesisch/Nutrition/indice_pral.pdf


 

Equilibre acido-basique

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Nutrition

Repost0

Publié le 27 Janvier 2015

Le céleri est un excellent draineur hépato-biliaire et sanguin diurétique et béchique (contre les toux sèches). Il est tonique, reminéralisant (cru) et c'est un reconstituant des glandes surrénales et du système nerveux.
Idéal pour les personnes ayant des rhumatismes, en période d'asthénie, aux insuffisants rénaux ou hépatiques. Le céleri contribue a une bonne digeston et convient bien à l'apéritif tranché en batônnets.

Il est antioxydant

Minéraux : potassium, chlore, sodium, phosphore, soufre, zinc, magnésium et fer dans la partie feuille uniquement.

Il contient de la vitamine C
Le céleri rave possède plus de glucides, de phospore et souvent plus de vitamine C que la branche.

L'huile essentielle de céleri aide à la digestion, cholérétique.
C'est une huile très active donc attention à d'éventuelles interactions médicamenteuses

 

Le céleri

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Nutrition

Repost0

Publié le 1 Janvier 2015

Rédigé par Cathy

Repost0