Publié le 4 Juin 2013

"Là où on aime il ne fait jamais nuit".
Proverbe vietnamien

bouddha2.jpg

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Citations

Repost0

Publié le 3 Juin 2013

Rédigé par Cathy

Publié dans #Citations

Repost0

Publié le 31 Mai 2013

j_krishnamurti.jpgLa soif de devenir est à l'origine de nos peurs : être quelqu'un, réussir et donc être dépendant - tout cela engendre la peur. L'état de non-peur, ce n'est ni la négation, ni le contraire de la peur, ce n'est pas non plus le courage. Lorsqu'on comprend les causes de la peur, elle cesse d'exister, sans qu'il soit question de devenir courageux, car tout devenir porte en lui le germe de la peur. La dépendance par rapport aux objets, aux personnes ou aux idées a pour origine l'ignorance, l'absence de connaissance de soi, la pauvreté intérieure ; la peur suscite l'incertitude dans notre univers mental et affectif, bloquant toute communication et toute compréhension. Grâce à la connaissance de soi nous commençons à découvrir et à comprendre les causes de la peur - non seulement des peurs superficielles, mais de toutes les peurs accumulées, les peurs profondes, originelles. La peur est à la fois innée et acquise ; elle est liée au passé, et pour délivrer de la peur notre système de pensée-perception, le passé doit être compris à travers le présent. Le passé ne cesse de vouloir donner naissance au présent qui devient la mémoire identificatrice du "moi" et du "mien", du "je". L'égo est la racine de toute peur.
(Le livre de la méditation et de la vie.)

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Citations

Repost0

Publié le 27 Mai 2013

Problème que tout le monde connait et en particulier les femmes car se sont souvent les hormones qui se déchainent pour perturber la circulation sanguine. Les huiles essentielles aident à restaurer la fluidité sanguine.
Voici une formule (Danièle Festy) pour appliquer en massage, des chevilles jusqu'aux genoux, 2 fois par jour pendant 10 à 20 jours.
A renouveler en cas de besoin.
Cette formule convient également aux femmes enceintes.
5 gouttes d'huile essentielle de citron
5 gouttes d'hélichryse
5 gouttes de lentisque pistacher
5 gouttes de thym à thujanol
Vous diluerez ces huiles essentielles pour une bonne cuillère d'huile végétale de calophylle.

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Trucs - astuces - infos !

Repost0

Publié le 22 Mai 2013

Commençons par la sève de bouleau très connue et utilisée depuis des millénaires dans les pays nordiques, elle est riche en minéraux et considérée comme un véritable élixir de vie, de bonne santé et de longévité.

Elle est récoltée au printemps, ses principaux effets thérapeutiques sont l'activation de la diurèse et l'élimination des déchets organiques comme l'acide urique et le cholestérol.

Son action détersive agit comme vermifuge et antilithiasique. Elle est donc très utile dans les maladies de reins, de la vessie et de la vésicule biliaire.

La peau est un émonctoire souvent encrassé, la sève de bouleau est un allié important en cas de problèmes dermatologiques, elle permet un nettoyage en profondeur.

La sève de bouleau est idéale en cure de printemps, elle élimine toutes les toxines accumulées pendant l'hiver et permet une régénération de l'organisme en profondeur.

 

Le bourgeon de bouleau quant à lui agira comme un puissant reminéralisant, utilisé en synergie avec la sève de bouleau, il redonnera de l'énergie à votre corps.

Il fait des merveilles au niveau articulaire, il soulage les douleurs, les ankyloses et les raideurs. Il agit dans les troubles phospho-calcique et stimule la régénération osseuse (en cas d'ostéoporose notamment).

C'est un excellent stimulant de la rate et du pancréas. Associé à d'autres bourgeons c'est un bon remède dans les hépatites.

Il intervient au niveau rénal comme uricolytique puissant. Grand remède contre l'albumine il lutte contre les invasions microbiennes et agit dans les pyélites lithiasiques infectieuses.

En association avec la sève de bouleau il lutte contre l'excès de poids.

Il joue un rôle anti toxique sur les cellules du foie. 

 

(Source Philippe Andrianne) 

 

bouleau.jpg 

 

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Les bourgeons unitaires

Repost0

Publié le 21 Mai 2013

- Le cholestérol, une molécule indispensable à la vie et l'une des plus précieuses pour ses multiples fonctions dans la structure des membranes et la fabrication de la cortisone, des hormones sexuelles masculines et féminines et de la vitamine D, et par conséquent à la construction du squelette. Les trois quarts du cholestérol sont fabriqués dans le foie et seulement un quart vient de l'alimentation. - Il n'y a pas de valeur normale du cholestérol, mais seulement une valeur moyenne (environ 2 g/l), qui varie d'un individu à l'autre, exactement comme la taille ou le taux des globules blancs, etc. - Contrairement à ce qu'on avait cru dans les années 1970, le cholestérol ne joue aucun rôle dans les maladies artérielles, l'infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux. Il n'est, avec les autres graisses (acides gras, triglycérides, etc.) qu'un simple tatouage sans conséquence sur les lésions de fibrose artérielle. - Il n'y a aucun rapport entre le taux de cholestérol et les maladies artérielles, qui relèvent d'autres causes (diabète, inflammation, prédisposition génétique). - Les régimes restreignant le cholestérol alimentaire font baisser le cholestérol de 15 à 20%, mais ne changent rien à la fréquence des infarctus du myocarde ou des AVC. - Trente études financées par les grandes firmes pharmaceutiques ont tenté de démontrer l'utilité des "statines" pour faire baisser le cholestérol et réduire les complications cardiovasculaires. Aucune n'a montré la moindre diminution de la mortalité cardiaque par infarctus (sauf la 1ère en 1994, contredite par toutes les autres). - En revanche, les statines, qui inhibent la synthèse du cholestérol par le foie sont capables d'en réduire le taux de 20 à 50% selon la dose, mais cette réduction ne modifie en rien la mortalité cardiaque ou cérébrale. Ces molécules sont biologiquement efficaces, mais cliniquement sans bénéfice pour les malades. - En revanche, elles entraînent de multiples complications, souvent modérées, mais parfois très sévères : douleurs et ruptures musculaires, paralysies musculaires entravant l'activité et l'exercice, maladies cutanées parfois très graves, fibroses pulmonaires, accentuation de l'ostéoporose, hépatites, troubles de l'attention et de la mémoire, troubles de l'érection et de la vie sexuelle masculine et féminine. Les statines ont donc un rapport bénéfice/risque négatif. - Elles ne sont (peut-être) indiquées que dans les très rares cas d'hypercholestérolémies familiales génétiques. Sur la base d'idées périmées impliquant le cholestérol dans les maladies cardiaques et sous la pression du marketing et de la désinformation de l'industrie pharmaceutique, les cardiologues se sont mis à prescrire les statines au robinet (quel que soit le niveau du cholestérol) et à doses de plus en plus élevées, à près d'un sur deux des plus de 50 ans (7 millions de personnes en France, 2 fois plus que partout ailleurs !), soit une dépense annuelle de plus d'1 milliard d'euros pour rien. - Pire, le cholestérol est devenu le fond de commerce de beaucoup de cardiologues et de médecins généralistes. La surveillance du cholestérol 3 à 4 fois par an de millions de gens parfaitement sains représente aujourd'hui 10 à 30% de leur clientèle, à quoi s'ajoutent à chaque consultation dosages du cholestérol et des lipides, électrocardiogramme, échographie, etc., soit une dépense d'un autre milliard d'euros chaque année. - Parallèlement, les statines sont devenus le plus gros marché pharmaceutique mondial (25 milliards de dollars) pour le plus grand bénéfice des firmes qui les produisent, essentiellement Pfizer, Merck et Astra-Zeneca. Les statines doivent être impérativement déremboursées (comme elles le sont depuis toujours en Angleterre). La Société de Cardiologie doit réexaminer sa position et corriger une dérive panurgienne, qui ne l'honore pas.

cholesterol.jpg

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Livres

Repost0

Publié le 20 Mai 2013

L'essence de pamplemousse est souvent utilisée dans les mélanges pour désinfection car c'est un bon assainissant aérien. Son odeur est plus douce que celle du citron.
L'essence de pamplemousse est un bon raffermissant de la peau, on le trouve également dans les mélanges anti-cellulite et pour le drainage des jambes.
Elle est utile aussi après un repas copieux, deux ou trois gouttes sur le plexus aidera à la digestion.
Comme toute essence il ne faut pas s'exposer tout de suite au soleil après son application.

pamplemousse.jpg

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Les huiles essentielles

Repost0

Publié le 20 Mai 2013

Pour favoriser le drainage vous pouvez utiliser les huiles essentielles en fabricant vous même votre petit mélange.
Sur une base d'un flacon de 100ml
100 gouttes d'essence de citron
100 gouttes d'essence de pamplemousse
50 gouttes d'huile essentielle de cèdre de l'atlas
50 gouttes d'huile essentielle de genévrier de virginie.
Complèter le flacon avec une huile végétale, avec l'huile de macadamia par exemple car elle ne laisse pas de film gras sur la peau.
Appliquer de préférence matin et soir.
Une précaution à prendre, il ne faut pas s'exposer au soleil tout de suite après avoir appliqué ce mélange, les essences sont photosensibilisantes mais très efficaces...

jambes
 
 
 

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Indications courantes - gemmo et HE

Repost0

Publié le 19 Mai 2013

La vitamine C dont l’apport quotidien est nécessaire car elle est éliminée par l’organisme dans les 24H après son absorption.  La vitamine C n’est pas stockée par l’organisme. Et les besoins sont accrus en certaines situations : stress, fatigue, substances nocives, sensibilité saisonnière, confinement hivernal, atmosphère polluée.

La vitamine C est très performante en tant que  substance antioxydante. Elle accomplit de nombreuses taches vitales pour le maintien de notre bonne santé et intervient sur tous les fronts : en réalisant un travail complexe et incessant au niveau des défenses, en affrontant à chaque instant toutes sortes d’intrus dans le corps. C’est une substance fondamentale pour la jeunesse de nos cellules. La vitamine C participe à amplifier les forces de l’organisme, à donner du tonus et de la vitalité.

Ajoutons que lorsqu’elle est d’origine naturelle, elle ne contrarie pas le sommeil. 

La plus efficace selon mon expérience est la vitamine C de l'acérola, bio de préférence mais vous la trouverez aussi dans les fruits :
* ananas, baie d'églantier, cassis, fraise, framboise, kiwi, tomate, camu-camu
mais aussi dans les légumes tels que :
*asperge, brocoli, chou, cresson, persil, poivron vert, pomme de terre...

A noter que les vitamines synthétiques que l'on trouve en grande surface ne font qu'exciter le système nerveux pendant un laps de temps très court sans rien apporter d'intéressant à l'organisme.

 

L'importance de la vitamine C

Lire la suite

Rédigé par Cathy

Publié dans #Les vitamines

Repost0

Publié le 14 Mai 2013

Rédigé par Cathy

Publié dans #Citations

Repost0