Précisions et précautions d'emploi...

Publié le 22 Décembre 2011

Oui c'est la nature qui nous donne ces huiles essentielles. Cependant il ne faut pas oublier que les huiles essentielles ne sont pas des substances anodines. Elles offrent une multitude de principes actifs et il faut être très vigilants quant à leur utilisation. Certaines à haute dose sont toxiques, d'autres sont photosensibilisantes, il ne faut donc pas s'exposer au soleil après leur application sous peine de se brûler. Elles peuvent être dermocaustiques c'est-à-dire agressive pour la peau.

 

Il faut savoir également que sous une apellation, nous prendrons pour exemple la lavande, il y a différentes sortes de principes actifs. Je m'explique, nous connaissons tous la lavande cette fabuleuse plante qui pousse sur nos terres provençales et qui sent si bon. Et bien si vous utilisez la lavande vraie ( ou fine, angustifolia ) vous ne soulagerez pas les mêmes choses qu'avec de la lavande aspic, qui est elle, idéale pour les brûlures, les piqûres ou les morsures d'animaux vénimeux. Le lavandin quant à lui soulagera vos courbatures et contractures musculaires.

 

Il existe également des chémotypes différents de romarin, de thym, de cannelle ou encore d'eucalyptus.

Le chémotype indique le composant biochimique majoritaire et distinctif, présent dans l'huile essentielle. Les composants aromatiques d'une plante ne sont jamais les mêmes puisqu'ils varient en fonction de l'ensoleillement, la nature, les composants du sol...Ce qui explique que l'on puisse trouver différents types de romarin (à verbénone, à cinéole), de thym (linalol, thujanol,thymol), d'eucalyptus (à cinéole, globulus, citronné...).

 

Les grandes familles biochimiques :

* Les terpènes : les monoterpènes et les sesquiterpènes.
             Les monoterpènes sont des stimulants généraux, décongestionnants respiratoires, toniques psychiques.

             Les sesquiterpènes sont des anti-inflammatoires, anti allergiques et des régulateurs psychiques. (Bonne tolérance à dosage normal, ylang-ylang, cèdre de l'atlas.)
 

* Les alcools mono terpéniques ou monoterpénols sont des immunomodulants, ils sont harmonisants nerveux, et adaptogènes. (Très bonne tolérance, lavande vraie, bois de rose, eucalyptus radié, ravintsara, tea tree, thym à thujanol).

 

* Les alcools sesquiterpéniques ou sesquiterpénols sont des harmonisants, d'excellents régénérateurs cutanés et des équilibrants psychiques, phlébo et lympho tonique. (Pas de contre indications mais respecter les dosages car ils sont hormone like).

 

* Les aldéhydes "aromatiques" sont des anti infectieux puissants à large spectre, des antibactériens, antiviraux, antifongiques, antiparasitaires, stimulants immunitaires.¨Pas de toxicité mais très dermocaustique. (Cannelle écorce)

 

* Les aldéhydes "terpéniques" sont des anti inflammatoires, hypotenseurs, calmants, stomachiques et eupeptiques, antibactériens, antifongiques, antalgiques, antiviraux. Mais attention ils ont un peu agressifs pour la peau, donc toujours diluer. Eucalyptus citronné, verveine citronnée et toutes les esences d'agrumes.

 

* Les cétones sont des molécules très puissantes, elles sont mucolytiques respiratoires et gynécologiques, lipolytiques puissants, cholagogues et cholérétiques, cicatrisants, desclérosantes efficaces, antiparasitaires, antiviral, tonique du système nerveux sympathique. Cependant il faut être très vigilant en les manipulant car ellles sont neurotoxiques et abortives. Demander l'avis d'un professionnel pour celles qui en contiennent. Menthe poivrée et pouillot, eucalyptus dives, lavande stoechas, sauge officinale, hélichryse.)

 

* Les oxydes terpéniques ou 1,8 cinéole sont des décongestionnants respiratoires, expectorants puissants, mucolytiques, antiviraux, antibactériens, antifongiques, immunomodulants. Ces molécules ont une très bonne tolérance, ravintsara, eucalyptus radié, myrte verte, laurier noble.

 

* Les phénols méthyl-ethers.

* Les esters.

* Les phénols.

* Les coumarines.

* Les phtalides.

 

 

Il faut donc être extrêmement attentifs lorsque nous voulons intégrer l'usage des huiles essentielles dans notre vie quotidienne. Il existe des précautions d'emploi notamment pour les enfants, les femmes enceintes ainsi que les personnes âgées. Cependant bien maitrisées, elles sont des alliées fidèles à tous les petits maux du quotidien.

  Consultez votre médecin ou un aromathérapeute confirmé avant l'utilisation des huiles essentielles.

 

Rédigé par essentiellementnatur-elle

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :